Rap Guerilla Vol. III

by Partisans du Hip Hop

/
  • Streaming + Download

     

1.
2.
04:38
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.

about

MC's : A-Seed, Akecheta, Amok, Asra, Dr Koul, Esras, Evita Koné, Fav-O, Imagine, Joe Pepsy, Kekos, Muchach, Nellio, Ruflar

Instrumentals : DJ Ara'Z'Cut (Le Cercle Collectif), DJ Tiny Tim (74m, K-Trième Dimension, Catacombes, ...), EdBazz (La Vermine), Malo (Psicoprod), Nellio (K-Trième Dimension), SeZ' (COTI)

Enregistrements : Les Catacombes, Studio Pirate et K-Trième Dimension

Scratches : DJ Ara'Z'Cut & DJ Tiny Tim

credits

released April 28, 2015

tags

license

all rights reserved

about

Partisans du Hip Hop Geneva, Switzerland

contact / help

Contact Partisans du Hip Hop

Streaming and
Download help

Track Name: La pression
REFRAIN (Catacombes) :

Plus l'temps pour les questions
Refusons la répression !
Les consciences s'éveillent t'as pas l'impression ?
Préparons la fronde, attaque de front face à l'oppression...
Sens-tu monter la pression ?!

Imagine :

Pressure rising, pumping blood,
terrorising, something's up,
tention climbing !
Armed and ready take over,
calm and steady, won't take orders

Rebelious dreams to shatter devilish schemes
Let the adrenaline speak while the venum's released
From the pen to the sheet
words of revolution, shouting peace !
Food for thought to nurture evolution

Joe Pepsy :

J'ai l'impression qu't'as pas bien capté c'qui est en train d'se tramer,
Partisans du hip hop,
une sacrée bande d'enfoirés prêts à tout cramer !
C'est terminé les pourparlers,
ça va s'régler à coups d'microphone ou à coups d'pavés !

Maintenant v'la l'crew d'tarés, paré, pour l'rap guerilla,
Écraser la gueule de ceux qui brassent des milliards dans l'miroir,
ouais ris pas, c'est ti-par, les salles tares sortent du mitard,
niquer les Mital c'est vital et inévitable.

Dr Koul :

Train hard, fight hard
We wanna remain alive to survive the scars
Beware of the thirst, ration the recipe,
prepare for the worst,
Don't be passive, make the best of peace !

In the last days before the confrontation,
Sharpen the blade of your spirit with meditation
War is a daze akin to inebriation,
You can't afford to diminish your thinking calculation

Make sure you tell your loved ones of all your appreciation
Before it's too bloody chaotic throughout the nation
Can you hear your intuition? Or is there fear when you listen ?
In your heart is the enemy that you're killing

We don't want collateral damage, in the transition,
So don't become a savage, ravaged by ambition !
If possible the family's safety is a priority,
So work on it for now though you're only a musician

REFRAIN

Muchach :

A-Seed :

ça s'prépare tout gentiment comment l'embrillon dans sa maman,
faire les choses bien nous fera tenir plus longtemps
Que ça leur pète entre les mains voila c'qui les attend !
La bourse, l'État et leurs foutus agents s'mordront les doigts
quand d'leur système on fera sans...
On se rassemble autour d'un sample de manière simple
et en leur sein il faut que sa tremble !

Les Partisans : un sacrée trempe dans tes tympans
fait pour leur péter les écrans
la pression monte, tu la sens ?
Clopain clopant avec les potes on écraseras tous ces cloportes !

Kekos :

Catacombes :

Le scénar c'est garde-à-vues, fichage et au trou
On nage en plein déjà vu, j'avoue... et à celà j'ajoute
Que chacun que de leurs garde-à-vous,
Ils peuvent s'les foutre au cul
Tyrans gare à vous, la colère gronde dans un monde en déroute

Dans une ville où les flics nous poussent à bout
en attendant qu'on craque,
là où les lois obéissent toujours plus aux caprices des monarques
Entend le passage à tabac du mic quand les partisans débarquent
Pour éveiller les esprits on a plus d'une corde à notre arc

On fait pas dans l'détail, la dentelle et les pétale
On laisse ça au bétail qui face au danger détale
Passe passe du lourd et sale, du hardcore qui t'étale
En rafales on déballe une dose de rimes létale

La pression monte en barres, de toutes parts, la machine s'emballe
Faisant craquer les remparts au hasard, les édifices s'étalent
Et la tension s'empare des coupables sous l'assaut verbal,
Rejoins les bâtards qui s'préparent à mettre le coup de poing final !
Track Name: Menace sur Kalvingrad
Nellio :

Kekos :

Fav-O :

La nuit va être longue à en croire les vitrines qui se protègent
Les magasins et les banques craignent l'arrivée de ce cortège
Chacun prépare son petit stratège pour contrer les troupes,
C'est avec amertume qu'ils se remémorent juin 2003 en boucle

Calvingrad flippe car elle n'a pas décelé la menace
Donc elle ordonne à ses flics de mettre leur tenue dégueulasse
On sera juste en face, solidaires à tenir notre place
J' lèverai mon doigt en l'air en leur crachant mon texte en pleine face !

Akecheta :

La menace est bien réelle
On enregistre nos lyrics dans les sous-sols de tes ruelles
Les poulets battent de l'aile, ils remuent ciel et terre
A la recherche du repère où se peaufinent nos rimes cruelles

Un gouffre nous sépare et on bousille l'unique passerelle
Inaccessible sont les adeptes de ce rituel
Nos pe-ra aussi sombre qu'un opéra dans les décombres
Quand on t'brosse le tableau, en noir et blanc est l'aquarelle

Dr Koul :

Ils suffoquent les syndicats, suffit de dire: le sifflet sonné ne suffit pas.
Ça devient pire on subit plus que ça. C'est limite un état policier,
Les flics et les banquiers nous braquent et veulent s'en féliciter.

On est au sommet de la pyramide dans l’œil de la tempête,
Au seuil du mur des Calvinistes, dissimulés dans la planquette.
Anarchistes et blanc-becs, une seule idée en tête,
Noyer les responsables dans l'Lac Léman, finit la trempette !

A-Seed :

La menace plane, j'écrase et jette ma canne,
je crache et guète la panne
du convoi spécial des élites qu'il trimbale.
Ils veulent se faire la malle
pendant que dans les rues s'embalent
toute la ville face aux coupables

Prête est l'embuscade, sonne le départ
c'est de toutes parts que les coups partent
au bord du lac pour la clémence il est trop tard,
t'as voulu fuir on te rattrape et à quatre pattes
par les ch'veux on tranche ton scalp !

REFRAIN
Track Name: Que l'encre coule
Amok :

De l'encre a coulé sous les ponts depuis nos premières rimes
Mais elles n'abreuvent les sillons que d'un peuple qui s'indigne
Qu'elle se déverse à flots au nom de tous ceux tous ceux qui triment
Si les armes sont des mots, il est grand temps qu'on assassine

De l'encre a coulé sous les ponts depuis nos premières rimes
Mais elles n'abreuvent les sillons que d'un peuple qui s'indigne
Qu'elle se déverse à flots au nom de tous ceux tous ceux qui triment
Armé d'un stylo, on se retrouvera en première ligne

Nellio :

Ruflar :

Que l'encre coule pour mes partisans à la bonne heure
Toi soi-disant, tu rapes mieux que le docteur ?!
Mais réveille-toi, on brise la glace
et on t'apporte sept ans de malheur
La devise : râleur avec classe
loin des crasses de tous ces voleurs
Des haut-placés des pilleurs,
Qui s'lèvent tôt baiser les roupilleurs
Viens sur l'bateau des cancres
Qui hissent la voile et qui lèvent l'ancre,
Qui haussent la voix pour s'faire comprendre,
Qui fait du rap avec le fond du ventre
Les partisans,
des mecs sincères armés d'la parole pour s'défendre

Fav-O :


Akecheta :

Des centaines de litres absorbés par le papier
Des poèmes, des rap et des livres on vidés les encriers
Besoin vital d'écrire et ensuite de le crier
De crier, d'être libre de pouvoir s'exprimer

J'assume les conséquences de mes écritures
Voilà pourquoi parfois ça m'arrive d'être une vrai pourriture
Au fond j'ai un grand cœur et c'est pour ça qu'je suis si dur
Et c'est avec ferveur que je baise leur censure

Imagine :

Let the ink flow, 'til everything you think glows,
fuck the bling code, we don't need gold !

we just need love, and some peace shown
Life can seem cold, what do we know?

Ruled by ignorance,
so many dreams sold for some cheap hope

Fate's a steep slope that only fear copes
Hate between souls caused by innocence,
in a deep hole

A-Seed :

Que l'encre coule y faut qu'sa sorte
que tu sois cool ou casse des portes
fais en sorte de vider ta plume plutôt que ton aorte !
Tu verras qu'ça t'apporte une certaine ouverture d'esprit,
prendre du recul sur sa vie en la passant à l'écrit

Crois moi quand j'dit qu'plus d'un mardi m'ont d'jà servi,
ça n'a pas de prix
quand une rime est la solution à tes soucis
Et si tu trimes ou déprimes dans l'tram chope un stylo,
tu connais l'programme...
V'la mon tuyau que j'te transmets en pictogramme !

Muchach :
Track Name: La nature renaît toujours
A-Seed :

Il fait noir, il fait chaud, je pousse de bas en haut
Beaucoup d'patience et un peut d'eau,
Canalisent mes forces vers le plus proche des ruisseaux

Enfin je sort la tête et aperçois quelques roseaus,
la nature fait la fête et chantent aussi quelques oiseaux
Nul n'arrête les saisons, me voila devene arbrisseau,
j'ai vu des grands se faire abattre pour laisser place à des plus p'tios
J'ai pas compris ce qu'était le but,
si c'est pour tomber, à quoi sert de monter si haut ?

Je n'me laisserais pas faire, je le jure sur mes rameaux
et si haut j'suis monté, qu'ils m'ont sciés,
c'est en sifflant que j'suis tombé,
car avant le sol j'ai percuté que ma présence n'a servi qu'à préparer une descendance qui à son tour assurera l'équilibre d'la balance.

Soudainement je pense à ma semence, je m'dit que pour elle,
il fait noir, il fait chaud, elle pousse de bas en haut,
et ça demandera beaucoup d'patience et beaucoup d'eau...

Imagine :

Nature stands tall,
humans fall straight down,
undefeatable, she just can't break now...

She's the mother and eternally she recovers,
from the sinful deeds of the others,
those that make her bleed, that forgot we we're brothers

She's the teacher, the one to speak to,
no one can beat her
Her heart beat is my speech relieved from your speakers!

Ruflar :

Comme une feuille j'me laisse emporter par le vent
Au gré je navigue mais, mais je ne suis pas le courant
Cueille ta vie, parce que vite passe le temps
La nature renaît toujours alors, alors que s'écroulent les bâtiments
Pose tes oreilles sur la terre pour entendre ses battements
N'oublies pas d'où tu viens, terre nourricière,
C'est à elle qu'tu appartiens
Quand tu redeviens poussière et qu'tu rejoins les tiens
Plus de chagrin, nan c'était hier
Heureux est mon chemin

Akecheta :

Elle ne se laisse pas faire malgré l'pillage de ses ressources
Son énergie se régénère quand elle arrive en fin de course
Elle évolue sans cesse et les attaques elle les repousse
La renaissance d'une forêt ne tient qu'a quelques pousses

Dénaturée mais toujours aussi forte
Ressens sa force sous un conifère en matant la grande ourse
Couché sur un lit de feuilles mortes
Je fuis le stress qui me colle au trousses
Besoin vital d'un retour aux sources...

Dr Koul :

Chop down a big tree with a small axe or a bulldozer,
Nature reacts with a full dosage!
We're worried for the effects of man, global warming,
But the Earth can kill us all without a single warning!

She keeps spinning - and that is eternal
Why do you think we're needed? For the balance of the Earth's flow?
You're NOTHING. A speck in the dark.
A bee with less purpose than a cockroach... and a lot less smart

Muchach :

La nature renaît toujours ...
Mais disons que les hommes ne lui donnent pas des coups de pouce
Bombe à retardement, les saisons changent,
Mais regarde le temps, la nature a raison quand elle se venge

Y'a pas de quoi être fiers à laisser nos empreintes
Surtout que l’homme s’y dédie à temps plein
La terre tourne, par ici la guerre couve
Je retranscris l’amertume d’un monde qui étouffe
Track Name: En temps de paix
Joe Pepsy :

J'viens la tenter même en temps d'paix,
pour les édentés et les indomptés
on a attenté à ma survie m'entends tu ?

La force d'un dos argenté, la délicatesse d'une main gantée
à quoi tu t'attendais, j'ai passé trop t'temps à glander
Entendez les clandés sans plan B
les mecs qui sont tombés ceux qui s'font plomber sans pomper
on a tous le droit d'se tromper
sans écouter les ptits bourges qui roulent en coupé
j'écris mes couplets
et ceux qui s'donnent la peine de rapper écoute-les !

Ma gueule vous vous en foutez, vous avez l'regard flouté
t'as qu'à souper au Fouquets et pour le reste fuck les !
C'est pas du taf bâclé, tes soss' posent alors back les,
on a l'habitude d'éclater à mach 10 jusqu'à la voix lactée...

y'a qu'avec la zique que j'suis maqué, personne pourra m'mater
j'sais comment m'défendre
mais aussi comment attaquer et j'suis au taquet
ouais j'mets l'paquet t'façon c'est pas clair, j'crame un tarpé
Ces connards qui veulent nous parquer
faut croire que j'suis né pour les tarter !

Fav-O :

J'viens la tenter même en temps d'paix
V'la les voix qui annoncent la tempête
J'attends qu'ça change depuis perpète
Donc ce soir j'crame ma zapette

Toujours les mêmes qu'amassent les pépètes,
J'veux plus servir de carpette
Fini l'temps où j'étais qu'un arpète
A recevoir des ordres en salopette

On repart à l'attaque avec de l'amour plein nos tracks
Donc prépare-toi, n'ayes pas le trac
Car cette fois y faut qu'ça frappe !

Tant de fois j'ai failli m'abaisser au niveau d'un traître
Une fois pour toutes lui faire sa fête,
Vider la mienne en éclatant sa tête

Mais c'est fini,
Je m'débarrasse de la haine et ne garde que la paix
Que tous les semeurs de zizanie de toutes sortes ferment leurs clapets
Elevons nos esprits pour améliorer notre qualité de vie
Mais quelle est cette folie qui te pousse à te créer de nouveaux ennemis ?
J'comprends pas, ou alors c'est just6e que ça m'dépasse
Je rêve de réunir les masses pour sortir de l'impasse
Donc j'place de manière douce
Un message de paix qui s'adresse à tous

Akecheta :

J'viens la tenter en temps d'paix,
Un attentat sur tempo
Faut passer l'temps, patienter
La tension monte crescendo
N'attends pas que j'obtempère
On attise la rage, ils tempèrent
On attire orage et tempête sur l'empire bancaire

Le temps presse,
On s'empare de chaque seconde
Plus fort que sa, on encaisse
On ne compte pas se rendre
On provoque le stress quand ils pensaient se détendre
Nous sommes comme la peste;
Rien n'empêche qu'elle se répande

Evita Koné :

In times of war and peace, I will take my chances
Because it's a given don't mean we take it for granted...

And times we're living in are so volatile,
But all the while I pray that one day we reconcile !
Track Name: Appelle-nous (remix)
Amok :

Musique pour public épileptique
s'agitant sur une rythmique psychédélique,
triptyque d'une clique astiquant le bic de manière frénétique
Pas de panique ! Juste des fanatiques s'excitant sur un beat...

Me traites pas de rappeur, car par les temps qui courent
C'est très dépréciateur et faut dire qu'au goût du jour
Rares sont ceux qui parlent avec leur coeur et les vautours accourent
Tour à tour autour du vieux leurre qui dit que le rap rapporte toujours

MC's mélancoliques ou freestylers faisant cracher le son
Bien qu'anti-ecclésiastique, toutes les croyances nous respectons
Artistiques ? Nan ! Cas cliniques pathologiques
dans l'errance des bas-fonds,
Les tendances alcooliques par ici semblent faire façon !

Qui parle de rap apolitique ? On assume nos conditions
Nos élans éclectiques tout comme nos prises de position
Pour tous ceux qui abdiquent ou qui cherchaient plus profond,
J'essaierai de changer de disque quand on vivra sans prisons

La marque de fabrique c'est lorsque le primat du fond
Sur la forme s'applique et j'crois qu'on s'en tape au fond
D'être incorrectement politiques ou de passer pour des bouffons,
D'avoir des pensées chaotiques à s'en faire sauter l'carafon !

Akecheta :

Fav-O :

Appelle-nous les activistes, les mc's qui crament ta piste
Kickers d'instrus récidivistes, du rap français de petits suisses
Appelle-nous les immoralistes,
Nos hip hop crachés, tous les mollards gisent
Nos mots s'élargissent, loin de la vantardise
On emmerde tous ce que les connards disent

Appelle-nous les militants à la recherche de vibes d’antan
Un bon flow posé dans le temps
J'pose mais est-ce que tu comprends
Appelle-nous les acharnés, les musiciens du ratelier
Batterie, guitare et synthé,
Pour poser, pas besoin d'batailler

Appelle-nous les écolos car pendant des heures durant,
C'est le beatbox quit'fait vibrer le colon
Appelle-nous par notre surnom : le Ratelier ou Catacombes,
Faut qu'ça pète comme une bombe,
Qu'on soit solo ou en nombre

Appelle-nous la bande de potes
Qui rapent pour le trip et pas pour le jackpot
Ça m'botte mon pote d'poser des rimes sur des notes
Des gens à ta porte tapotent,
Vas voir, arête la tripote
Toc,toc ! Qui c'est ?!
Les Partisans du Hip Hop !
Track Name: La peste noire
Esras :

Si tu veux pas qu'on le fasse, ce sera fait ce soir
Ceux qu'on déteste voir;
Les MC puants et gluants propagent la peste noire
Venus pour te décevoir, c'est pas le MC tant attendus,
Mais ceux à l'aise quand l'ambience est tendue

Amok :

Je suis partout, quand j'débarque, tu pars au pas d'course
Pas de doutes, semé d'embuches est mon parcours
Et je me démaque, car j'attaque à la source
Des corps sains que j'traque, puis laisse sur la touche

Aux bonnes gens je m'attaque; celles qui te regardent louche
Ou qui jouent de la matraque et astiquent leurs cartouches
Pour les putains de monarques et les passionnés de la bourse
J'ai plus d'une corde à mon arc et suis à leurs trousses

Je m'immisce dans les enceintes les plus improbables
Et j'pisse sur les lois que j'enfreins, je suis indomptable
Ennemi de l'ordre et des lois qu'il échaffaude,
"Partout, dans les rues, dans l'ombre, je rôde"

Et lorsque je me propage, c'est à l'allure d'une rumeur,
Ravage sur mon passage le pouvoir tel une tumeur
Je suis une armée de cafards qui rampe dans tes cauchemars
Je suis la peste noire, et je cours sur tes boulevards...

Dr Koul :

We spread through cities & alleys in rap sessions,
Mad men raised by black plague's ethics,

Rats chasing alley cats, pass on the message,
Corrupt sanitation; last days methods

A-Seed :

Affublé de toutes sortes de noms,
ce soir je suis la peste noire,
des campagnes aux grand boulevards
en passant par ton miroir,
je suis celle qui t'fait voir ton univers depuis le pied de ton perchoir.

Sortir la plèbe du brouillard
panser les plaies des débrouillards et encourager les trouillards...
Du coup la rage est éxutoire
Parce que la terre et son histoire est un sacrée déboire,
j'enraille les rouages des connards
qui sur le monde prétendent s'asseoir !

Akecheta :

Aux yeux de Babylone nous sommes de vrais pestiférés
On diffuse nos germes au plus profond d'son organisme
Les tout premiers symptômes commencent à se manifester
Je vous rassure, entre nous, on ne court aucun risque

La pandémie n'est pas nocive pour ceux qui la diffusent
La propagande est de mise pour éviter l'virus
On répands nos bactérie, à la vitesse du son
Transmis par le biais de nos papyrus
Track Name: Tant que rien ne change
Dr Koul :

Manage a team the way you manage your muscles
Threats, violence, punishments: the wrong struggle
Unity's a dream we can achieve if we're loveable,
Order of the anarchist tribe is my hustle

Run for the guns together we won't buckle,
All for one, one for all, we done juggled,
The enemy who thought he could dump us in one puddle,
Until the war is won, trust we cause trouble.

Imagine :

Move together through the plains of trouble,
huddle up using heart and brain as muscle.
different souls spreading a similar message,
with the simple goal to reach singular essence

It's about her, him us and them,
we are all concerned and the chance is slim,
All we need is understanding to be thrown above
let's not forget we we're born from love

Joe Pepsy :

Débarque chez les nantis comme une salve à la marquis d'Sade,
Marre qu'ils salissent tout sur leur passage v'là les maquisards !

Rien n'est acquis, on arrive à un stade où faut foutre le feu à la salle
Cramer ça de Wall Street aux soldats d'El Assad

On s'installe, pour faire péter les palissades,
On instrumentalise pas l'Islam, ça seuls les vrais l'savent
Pendant qu'les sots s'gavent on sauvegarde la relève
Les langues et les cultures s'éteignent,
là où poussent les antennes relais...

Vivement que renaissent nos rêves, ce à quoi on se raccroche
Dans l'goût d'la découverte c'est nos différences qui nous rapprochent

Mecton, mets l'ton, mektoub, les mecs tombent
Comme les Vietkong sur l'Mékong « hit from the bong »

J'irai pisser sur vos tombes ça fait des plombes que j'prémédite
Le pire des crimes et après des litres j'prédis au prétérit
La météorite sur vos théories hétéroclite
Pour gagner mes lauriers sur la meilleurs des mélodies
et fumer l'titre !

Akecheta :

Nos rap unifient les parias et les nuisibles
On porte préjudice à ceux qui veulent qu'on se divise
Saboter ce qu'ils planifient, c'est le but qu'on vise
Même si souvent je plane ici, ça veut pas dire que je fuis

On est sur le qui-vive, parce qu'on fait partie d'ceux qui vivent
Malgré la mise à mort de notre envie de vivre libre
Il est venu le temps de quitter le troupeau pour rejoindre la troupe
Pour qu'le vase déborde, il faut des gouttes

Ils nous laissent que des miettes, donc on crache dans la soupe
Bourré d'Ogm, je préfère mon casse croûte
On fait partie des troubles-faites qui sème le doute
On s'serre les coudes là où certains retournent leur veste
et changent de route

La notre est caillouteuse, accidentée
Bien moins douteuse que celle qu'ils veulent te voir emprunter
Je préfère de loin les petits sentiers pour avancer en scred...
Et un beau jours les avoir en traître !

Evita Koné :

We gotta join hands to together band
To make them all understand,
That we woman and man need to take a taller stand
Turned a blind eye, to those who in the struggle,
Like your ground don't shake when their world starts to rumble

We look to the stars and dream of interstellar travel
To escape the reality we built and couldn't handle...
But the cure lies at home, in the soil and in the grassroots -
Love is more pure than oil, it is our last move !

Muchach :

On rentre dans le tas, marre des propagandes, des grosses amendes
Fuck à ceux qui visent nos soces avec leur guet-apens
On reste unis, forts et fièrs dans ce désert d'amour,
On serre les coudes et fout le feu comme Tupac Amaru

et tu verras la rage qui jaillit de nos chroniques
d'ici en Palestine c'est notre bataille microphonique
et c'est seulement ensemble qu'on pourra atteindre l'Everest
Les pieds dans la merde, faisons une force de nos faiblesses

Esras :

Fav-O :

Amok :

Ils nous veulent divisés, nous serons plus que jamais soudés
Faisant de nos différences un atout plutôt qu'un obstacle
Et si nous sommes la risée d'une société qui veut couler,
Considérons ses offenses comme faisant partie du spectacle !

On a bien trop de raisons de se foutre sur la gueule
Pourquoi leur donner raison puisque c'est ce qu'ils veulent ?
Allez viens ! On a toute la vie pour se sentir seul,
Alors laisse te guider tes envies avant de finir sous un linceul...
Track Name: On n'emporte rien
Nellio :

Ruflar :

On n'emporte rien, vas-y amasse les richesses
Tu perdras tout demain,
Tes liasses tu les laisses
Le matériel, putain c'que c'est futile
J'fais une chute aérienne,
Mon parachute c'est les textes de ma team

Pas d'conclusions hâtives
On s'penche sur le fond quand on travaille nos rimes
C'est ça qui m'active, qu'amène du bonheur dans ma iv'
Mais tu sais pas, mais tu sais pas c'que c'est
T'as plein d'billets mais oublie-les,
Faut être sincère en amitié

Imagine :

Give to receive,
get in where you fit in
in a world where sharing is just make believe
we stay up thinking it's a waste to sleep

No time to live reality in a shape of dream
eyes wide shut, to the burning truth that our
minds can't touch, all we learn we lose

So we take what we gotta take,
but nothing clings so we're bound to break
into crumbs of memories some place outer space

Fav-O :

Dr Koul :

Le temps c'est l'argent
Quand l'temps s'efface ton argent deviens de l'encens,
Sans laisser trace, ton esprit, ton empreinte métaphysique,
Ton sang du psychique au chimique…
En tes enfants sera ta mimique

When it ends, what have you got?
Where are the lenses for what you saw?
What did you lend and what have you bought?
Who are your friends, who is your God.
Are you the best YOU that you could have sought?

A-Seed :

Quoi qu'on fasse le temps passe et nous enterrera tous,
jamais il ne se lasse, on ne peut gagner la course.
Il effacera la moindre trace de vos vies cotées en bourse
et par le tombe, consentants ou non,
nous enverra vers un retour aux sources...

Tout ce qu'on laissera ce sont nos noms sur une pierre
bientôt recouverte par la mousse
et le souvenir de notre être disparait en douce.

Je penserais à hier en souriant, avant mon dernier souffle.

Muchach :

Je tourne en rond comme la lune et le soleil
Malgré la lutte que je mène je vois la brume dans mon sommeil
Vivre au jour le jour ou cumuler des millions
L’homme vit dans l’ignorance en sirotant du Saint-Emilion

Une simple dérive, non, une tendance plus que lourde
Le cœur en sang, chaque jour tu le recouds
Même si je me venge je n’emporte rien
Ma revanche serait de laisser un monde meilleur pour demain

Akecheta :

On va tous rendre l'âme...
Des riches aux pauvres nos poches seront vides
Le jour de notre passage vers l'au-delà
Ta richesse reste là
T'auras même pas de quoi laisser à la faucheuse
Un p'tit pourboire...

Zéro dollars :
La cotation boursière que vaudra ton précieux cadavre
Pour ton ultime voyage, y'aura pas de première classe
Tu laisses aucun souvenir, mis à part que t'étais avare
y'aura personne pour s'recueillir devant ta jolie pierre tombale